50eme

Théâtre des Parenthèses

Troupe sympathique de Kraainem et ses environs

oleron affiche1 oleron affiche2 oleron affiche3 oleron affiche4
oleron affiche5 oleron affiche6 oleron affiche7 oleron affiche8
oleron affiche9 oleron affiche10 oleron affiche11 oleron affiche12
oleron affiche13 oleron affiche14 oleron affiche15numérisation0001
A329DACFB49A41189798AF6158707905

QUAND JUMELAGE S'ACCORDE AVEC RIVAGE

Quelques mots du passé ... pour ne pas l'oublier

En février 1979, dans le cadre de la Fête du Mimosa, se sont déroulées à St Trojan-les-Bains, sur l'île d'Oléron, en Charente Maritime, Jes cérémonies de jumelage de cette charmante ville française avec Kraainem, une commune belge située en périphérie bruxelloise , une presqu'île francophone en territoire flamand. La ville en fête arborait les couleurs belges et françaises pour accueillir la délégation de Kraainem, constituée essentiellement de francophones, conduite par son bourgmestre Léon MARICQ. Faisaient partie de cette délégation : les échevins BOULET et ROSSEEUW, les conseillers communaux DUROY, COPPENS et LOUWERS, ainsi que le président du Conseil Culturel Francophone, Marcel THIRY. Ce jumelage on le doit à Marc LACOTTE, devenu maire de St Trojan-les-Bains. Après avoir résidé pendant quelques années à Kraainem il voulait garder un lien avec son ancien lieu de résidence en Belgique.

Le second volet de ce jumelage se déroula à Kraainem, en octobre de la même année. Dans notre Maison Communale flottaient de concert les couleurs de nos deux pays. Bourgmestre et Maire prononcèrent, l'un et l'autre, une allocution axée sur le bien fondé de ce jumelage, plein de promesses pour le développement de nos futures relations socio-culturelles. Ces souhaits exprimés, les voyages vers St Trojan-les-Bains se multiplièrent au départ de Kraainem, en particulier à la Fête du Mimosa, chaque année, au cours du mois de février . Pour cette fête un grand défilé de chars garnis de cette fleur couleur d'or, de bandas et de groupes musicaux est organisé et c'est un moment de liesse pour tous, participants et spectateurs.

En 1983, le Comité de jumelage français invita le Théâtre des Parenthèses à St Trojan. C'est ainsi que "La bonne planque", une comédie de M. André, y fut représentée. Animée par Marcel THIRY, déjà présent aux cérémonies de jumelage en 1979, cette compagnie de théâtre amateur avait vu le jour au sein de l'Association des Parents de l'école communale francophone de Kraainem en 1969. La troupe y avait trouvé son nom "Parents-Thèse", devenu aussitôt le "Théâtre des Parenthèses". L'accueil chez nos amis français fut enthousiaste et les relations de jumelage s'en trouvèrent encore renforcées. C'est alors que la belle médaille "République française" de la ville de St Trojan-les-Bains nous fut remise.
Ainsi commencèrent ces relations d'amitié, qui ne sont pas près de finir. Mais il y eut cependant des années sans gloire. En effet, le beau mimosa, Roi du Corso Fleuri annuel depuis plus de 20 ans, ne résista pas au gel profond qui sévit en 1985. Cet événement donna un coup d'arrêt brutal dans les relations de jumelage entre nos deux communes. Pas de mimosa, donc pas de Corso Fleuri, et pas de voyages organisés vers St Trojan-les-Bains au départ de Kraainem.

En 1987, pour éviter que cette situation de rupture ne persiste, Marcel THIRY proposa au Théâtre des Parenthèses d'aller jouer à St Trojan-les-Bains, la pièce "Le canard à l'orange", une comédie de M.G. Sauvajon, qui venait de connaître un grand succès chez nous. L'accord du maire, Philippe CAVIGLIOLI, fut immédiat et après avoir vu le spectacle, il nous demanda de revenir. Cela se réalisa l'année suivante, mais il fallait financièrement modérer nos envies. Voilà pourquoi , depuis 1988, tous les deux ans, les années d'ordre pair, à l'occasion du long week-end de l'Ascension, le Théâtre des Parenthè; s et'le cap sur St Trojan-les-Bains pour une escapade thêatrale de 4 jours : un jour "aller", un jour "théâtre", un jour "loisirs, détente, visites" et un jour "retour".

Unknown 1 Unknown 2 Unknown 3 Unknown 4
Unknown 5 Unknown 6 Unknown 7 Unknown

 

En 1992, des mains du maire, la superbe médaille "Oléron, Île de Lumière", nous fut remise. C'est un signe d'honneur dont notre compagnie dramatique est très fière.

En 1997, le Théâtre des Parenthèses eut le grand plaisir d'inviter et d'accueillir à Kraainem une importante délégation de St Trojan-les-Bains, conduite par Philippe CAVIGLIOL, l'ancien maire. Les membres de cette délégation furent logés dans les familles de la troupe de théâtre, et la visite de Bruxelles put s'organiser. La veille du départ de nos invités, un grand repas leur fut offert par la Commune de Kraainem, avec la présence du bourgmestre MARICQ , des membres du Conseil Communal et ceux du Théâtre des Parenthèses. Ainsi le jumelage était officiellement relancé et ce voyage créa des relations d'amitié entre familles belges et françaises , qui ne sont pas près de s'éteindre.

En 2004, à l'occasion du 25ème anniversaire du jumelage, coïncidant avec la 11ème représentation du Théâtre des Parenthèses à St Trojan, le maire Alain BOHEE nous offrit un superbe cadeau, une pièce de faïence décorée, accompagnée d'un charmant discours dont copie en annexe. Ce cadeau, un magnifique seau à glace, réalisé par une artiste locale était porteur d'une grande bouteille de champagne, elle-même décorée à ce sujet. Un bien précieux qui se déguste des yeux afin de lui garder tout son charme. Cette belle faïence porte les inscriptions :

Théâtre des Parenthèses St Trojan-les-Bains - Kraainem 25 ans d'amitié

En évoquant ainsi le passé, que de beaux souvenirs rappelés :
Il y a celui des pièces de théâtre jouées à St Trojan-les-Bains, celui des fêtes organisées à l'occasion de notre passage, celui des escapades sur l'île d'Oléron et celui des excursions en Charente Maritime.Il y a les visites faites à l'initiative du Théâtre des Parenthèses et celles organisées par le Comité de jumelage, extrêmement intéressantes et sources des plus beaux souvenirs. Mais redonnons vie à ces souvenirs afin qu'ils ne disparaissent pas.

Grâce à ce jumelage, nous avons pu découvrir le charme de l'lle d'Olérôn, avec St Trojan-les­ Bains et sa plage de Gatseau en bordure de forêt, sa Grande plage de sable fin qui s'ouvre sur l'Océan Atlantique, et son petit train qui vous emmène vers Le Pertuis de Maumusson, au sud de l'île. Et puis, il y a La Cotiniere, face à l'océan, avec son port de pêche, ses chalutiers et sa criée. Au nord de l'île il y a les falaises et le phare de Chassiron, appelé aussi du "Bout du monde", faisant face au Pertuis d'Antioche. Et puis, en continuant ce tour, il y a la forêt des Saumonards face au Fort Boyard qui veille sur la rade de l'île d'Aix. Et ensuite vers le sud, Château d'Oléron et sa célèbre citadelle. Mais n'oublions pas le Marais aux Oiseaux au centre de l'île.

Il y a l'île d'Aix, petit paradis de quiétude. La première fois que nous y sommes allés, c'était au départ de St Trojan. A cette époque une vedette rendait ce déplacement possible. Croyant faire un pique-nique (vite fait, bien fait), nous y avons trouvé un restaurant qui nous a séduits : c'était "Les Paillotes".

 

Pour notre second voyage sur cette l'île, le départ fut dans la forêt de Boyardville où nous avons emprunté un "petit train" qui allait jusqu'à l'embarcadère où un bateau nous attendait pour la traversée. Sur l'île, c'est en calèche tirée par deux chevaux que nous avons continué notre visite. Il y a la presqu'île de Fouras, a l'estuaire de la Charente, avec son donjon, Fort Vauban et son petit train touristique. Et de là une mini-croisière nous permit d'approcher et faire le tour du Fort Boyard, incroyable sentinelle d'une certaine époque. Il y a La Rochelle, son Vieux-Port gardé par trois tours médiévales, et son port Les Minimes où tant de voiliers se reposent. Il y a le Marais Poitevin appelé "La Venise Verte"où, sur un marais asséché, des canaux font office de routes tranquilles. Il y a le Château de Roche-Courban que Pierre Loti, d'origine oléronnaise par sa mère, appelait le "Château de la Belle au bois dormant". Il y a Saintes avec !'Abbaye-aux-Dames et Talmont-sur-Gironde avec son église Sainte Radegonde.

Il y a Rochefort où nous sommes allés bien des fois, et sa Corderie Royale où l'on fabriquait autrefois les plus longs cordages pour bâteaux. On a pu y voir !'Hermione en construction, cette réplique incroyable d'une frégate utilisée par La Fayette quand il se rendit en Amérique. Il y a aussi ce vieux pont transbordeur qui dans son immense nacelle peut emporter voitures et piétons de l'autre côté de la Charente. Il y a cette mémorable visite du superbe phare de Cordouan veillant sur l'estuaire de la Gironde. Embarqués à Royan, nous y avons accédé après avoir mis les pieds sur un banc de sable ... avec de l'eau jusqu'aux genoux. Et puis il y a les environs de Cognac où, navigant sur une gabare comme aux siècles passés, nous avons pu goûter le charme tranquille de la Charente et, revenus sur terre, admirer un tonnelier dans l'exercice de son métier. Mais revenons aussi à St Trojan-les-Bains pour rappeler le titre des dix-sept pièces de théâtre que nous y avons jouées jusqu'ici.

en

1988

L'école des Contribuables

de Serr et Verneuil

en

1990

Interdit au public

de J. Marsan

en

1992

Bichon

de J. de Letraz

en

1994

Chat en poche

de G. Feydeau

en

1996

Bossemans et Coppenolle

de Van Stalle et d'Hanswyck

en

1998

Potiche

de Barillet et Grédy

en

2000

Quelle famille

de F. Joffo

en

2002

Lorsque l'enfant paraît

de A. Roussin

en

2004

J'y suis, j'y reste

de Vincy et Valmy

en

2006

Le nouveau testament

de S. Guitry

en

2008

La bonne adresse

de M. Camoletti

en

2010 :

Treize à table

de M-G Sauvajon

en

2012

La soupière

de R. Lamoureux

en

2014

Délit de fuites

de J.C. lslert

en

2016

Les Belles-Soeurs

de E. Assous


Pour cette dernière pièce de théâtre, les ateliers de la municipalité de St Trojan-les-Bains ont réalisé des grands panneaux qui délimitent très bien l'espace scénique et qui constituent un beau décor facile à mettre en place. A nous de le faire revivre tous les deux ans et de lui donner ce"moment magique" que seul le théâtre peut apporter.

Voici remémorés les quelques grands événements qui ont marqué les relations d'amitié entre le Théâtre des Parenthèses de Kraainem et St Trojan-les-Bains.
Nous remercions nos bourgmestres Léon MARICQ, Pol WILLEMART, Arnold d'OREYE de LANTREMANGE, Véronique CAPRASSE et les maires Marc LACOTTE, Philippe CAVIGLIOLI, James DUPUY, Alain BOHEE et Pascal MASSICOT avec son Comité de jumelage, pour la confiance qu'ils nous ont toujours témoignée.

Ainsi, au fil du temps, les relations de jumelage entre nos deux Communes sont devenues courantes et des visites sont organisées de part et d'autre avec l'appui direct des Autorités Communales. Quant au Théâtre des Parenthèses, en 1983 il avait trouvé "La bonne planque", en 2004 il avait décidé "J'y suis, j'y reste" et en 2008 il savait que c'était "La bonne adresse" !

Alors Vive St Trojan-les-Bains, Vive Kraainem et Vive le Jumelage

Marcel THIRY

 

 

photo oleron1 photo oleron2 photo oleron3jpg photo oleron4